Taxidermie

Tête en cape de Mouflon

Taxidermie

Le taxidermiste naturalise les animaux morts afin de leur redonner l’apparence de la vie dans un but artistique, scientifique ou pédagogique.
 
“Chaque espèce répond à des protocoles bien spécifiques que j’ai pu améliorer et moderniser avec le temps et l’expérience. Je propose un travail de qualité, minutieux et attentionné dans toutes les réalisions qui me sont confiées. Ensuite chaque animal est unique, je dois alors m’adapter à la morphologie de chacun, aux mesures et ce à quoi sera destiné l’animal une fois naturalisé. Chaque travail est unique, comme chaque demande est unique.”
 
Jorge Soler

Je naturalise vos animaux

boutique-taxidermie-vache17
Tête en cape de vache Charolaise

Je naturalise et confectionne les peaux de toutes sortes d’espèces animales… Des têtes en cape, des parties d’animaux ou encore des animaux entier…

Je travaille des animaux familiers comme les caprins, les ovins, les équidés, les bovins… comme par exemple le mouton, chèvre, bélier, agneau, bœuf, taureau, vache, cheval, chien, chat, lapin… 
Mais aussi les poissons, les oiseaux et bien sûr les animaux venus de plus loin comme les grands mammifères d’Afrique, girafe, rhinocéros, tigre, lion, panthère…

Quel que soit l’animal, je m’occupe de votre projet, je vous guide et vous conseille en fonction de vos attentes.

Règlementation

En 1973 la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction a fixé un cadre juridique et des procédures strictes en matière de chasse et d’élevage. Ainsi les espèces identifiées sont classées en fonction de la gravité du risque et seuls les animaux accompagnés d’un permis/certificat peuvent être commercialisés.

En France c’est la DREAL qui veille au respect de la réglementation et délivre les permis et agréments (CITES).

>>Télécharger le texte de la Convention de Washington

>> Télécharger les règles relatives à la taxidermie via l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage…
>> Pour aller plus loin, découvrez le site de ONCFS…